Paillage ardoise : avantages, inconvénients, mise en place

Le paillage est une technique de jardinage qui consiste à recouvrir de paillis un sol situé autour de plantes en pot ou en terre. Il peut être mis en place avec différents matériaux naturels, organiques ou minéraux. Dans cet article, nous allons nous intéresser au paillage en ardoise, et vous présenter ses avantages et ses inconvénients

Paillage ardoise : les caractéristiques 

Le paillage est un indispensable dans un jardin. Il permet de protéger les plantes cultivées du froid ou des nuisibles. Dans le cas du paillage en ardoise, il présente de nombreuses caractéristiques. 

Tout d’abord, c’est un paillage minéral et non-biodégradable, obtenu à partir d’un minéral 100% naturel : l’ardoise. Sa structure en feuillets et sa surface lisse avec un aspect lustré est très esthétique. Riche en fer, l’ardoise existe en plusieurs coloris : gris, noir, blanc, vert, violet, bleu, ou encore rouge sombre avec des reflets ambrés. Dans un jardin, le paillage en ardoise est souvent utilisé pour la création d’espaces modernes et design : dans des allées, des chemins, des passerelles ou encore des escaliers. 

Généralement, le paillage ardoise est privilégié pour plusieurs raisons : 

  • Pour empêcher le gel des plantes et semis : l’ardoise permet au sol de rester chaud pendant l’automne et l’hiver. 
  • Pour résister au vent : son poids lui permet de résister aux rafales sans s’envoler. 
  • Comme paillis des rosiers et des oliviers : ce sont des plantes qui apprécient particulièrement la chaleur de l’ardoise. 
  • Pour une utilisation purement esthétique : l’ardoise permet de réaliser des effets décoratifs, des entourages d’arbres ou de massifs de fleurs grâce à ses couleurs originales. 
  • C’est un matériau résistant et économique qui donne du cachet à un jardin. 

Les avantages du paillage ardoise dans un jardin 

Le paillage en ardoise présente de nombreux avantages. Tout d’abord, c’est un matériau naturel, non toxique et minéral. Il possède une grande longévité et est économique sur le long terme car durable. Il permet de réduire l’évaporation de l’eau et est donc idéal pour réduire les arrosages et économiser l’eau. Il joue également un rôle important au niveau des mauvaises herbes : il évite leur développement. L’ardoise dispose d’une palette de couleurs diversifiée qui lui donne un aspect original et esthétique. C’est un matériau lourd qui résiste au vent et qui convient à de nombreuses plantes. 

  • Matériau naturel 
  • Non toxique et minéral 
  • Grande longévité, durable 
  • Économique sur le long terme 
  • Réduit l’évaporation de l’eau 
  • Idéal pour réduire les arrosage et économiser l’eau 
  • Evite le développement des mauvaises herbes 
  • Esthétique et coloré 
  • Matériau lourd qui résiste au vent 

Les inconvénients du paillage ardoise dans un jardin 

Bien que le paillage en ardoise possède pas mal d’avantages, il est important de noter ses limites. En effet, ce matériau est pratique, mais il détient tout de même quelques inconvénients. 

Le principal inconvénient de l’ardoise est que c’est un matériau inerte qui ne nourrit pas le sol. Cela signifie qu’il ne participe pas à sa fertilité contrairement aux paillages organiques. Même s’il est économique sur le long terme, son coût à l’achat est élevé. Étant un matériau minéral, l’ardoise est peu attractive pour la faune du sol et ne favorise pas la biodiversité de votre jardin. Elle craint le passage de la tondeuse et il faut faire attention car l’ardoise peut abîmer les lames et produire des projections. Enfin, le paillage en ardoise est non adapté pour les cultures et les potagers car il ne nourrit pas le sol et ne génère aucune décomposition organique. 

  • Matériau inerte 
  • Ne nourrit pas le sol 
  • Ne participe pas à la fertilité du sol 
  • Coût d’achat assez cher 
  • Ne favorise pas la biodiversité 
  • Craint le tondeuse et peut être projeté 
  • Non adapté aux cultures et aux potagers 
  • Ne génère aucune décomposition organique 

Mise en place d’un paillage : choix et méthode 

Le choix du matériau pour un paillage dépend des végétaux à protéger, de la durée de protection et de la zone géographique. Avant de le mettre en place, il faut au préalable désherber la terre. Ensuite, le paillage doit être déposé en couche épaisse (sur 6 à 8 cm en fonction du matériau choisi). Avec le temps, il est conseillé d’en rajouter quelques centimètres. Le paillage peut être placé tout au long de l’année, en particulier en automne pour protéger les plantes du froid et du gel. Pour un paillage réussi, il faut arroser le sol avant et après sa mise en place. Privilégiez un temps découvert et ensoleillé, sans vent fort et sans risque de gel. 

Vous connaissez désormais toutes les caractéristiques du paillage en ardoise. Pour savoir s’il peut convenir à votre jardin et à vos besoins, faites le tour de ses avantages et ses inconvénients. Vous pourrez ainsi sélectionner le meilleur paillage selon vos plantes, votre jardin et l’utilisation que vous allez en faire. Le paillage en ardoise est recommandé pour les régions ventées, et il apporte de l’esthétisme à un jardin. En revanche, si vous voulez pailler un potager, il est déconseillé car il ne participe pas à la fertilisation du sol.